7 jours d’exploration sur l’archipel de Göteborg

Randonnée détente
Ferry vélo marche
7 jours
Abordable

Bienvenue dans l’archipel de Göteborg, la destination relaxante par nature. 

Imaginez un endroit sans voitures, sans circulation aucune, où l’on peut prendre une grande bouffée d’air frais et entendre le bruit des vagues qui claquent doucement. Imaginez un archipel de petites îles clairsemées de villages de pêcheurs traditionnels et de chalets en bois typiques posés entre deux rochers. Imaginez un endroit où les rivages escarpés rencontrent une nature verdoyante et dont le vélo est souvent le seul moyen de transport.

Divisé en deux “régions” distinctes, cet archipel d’une vingtaine d’îlots oeuvre comme une invitation au passé. La vie s’y écoule simplement, les communautés d’insulaires se soumettent aux caprices des vents et les villages charmants offrent un répit béni pour les citadins en mal de grands espaces maritimes.

L’instant nordique vous plonge dans l’itinéraire le plus reposant de l’Ouest suédois, le long d’îles authentiques accessibles en transport en commun qu’on appelle ici le ferry.

LES ÉTAPES
7 jours d’exploration dans les îles
de l’archipel de Göteborg



JOUR 1/ GÖTEBORG

Arrivée à Göteborg et découverte de la ville
Flânerie dans le quartier historique de Haga
Sauna à Frihamnen 

JOUR 2/ DONSÖ & STYRSÖ

Premiers pas sur les îles du Sud 
Vue panoramique sur la mer du Nord 

JOUR 3/ VRANGÖ 

Balades contrastées sur l’île
Détente sur un sauna flottant au coucher du soleil

JOUR 4/ HÖNÖ

Pêche et visite du musée de la vie maritime 
Balades à vélo le long de la côte

JOUR 5/ RÖRÖ

Excursion dans la réserve naturelle sauvage 
Randonnée en kayak de mer

JOUR 6/ BJORKÖ

Spa naturel dans des eaux chaudes 
Détente & shopping dans le bourg

JOUR 7/ GÖTEBORG

Visite du musée Volvo
Apothéose dans le parc d’attractions de Liseberg

Jour 1/ Välkommen till Västra Götaland

Bienvenue à Göteborg. Deuxième ville de Suède, 5ème métropole de Scandinavie, le chef-lieu de la région du Västra Götaland est le camp de base idéal pour pour explorer la côte ouest de la Suède. Avec son quartier typique et historique de Haga, son foisonnement de restaurants récompensés et ses nombreuses boutiques tendances, pas étonnant que Göteborg garde une rang particulier de villégiature dans le coeur des Suédois.

A peine débarqué de l’aéroport de Landvetter, direction le centre-ville qui s’étire de la gare centrale au quartier de Lorensberg. En arrivant de la gare, la façade du magnifique hôtel Clarion saute directement au yeux et domine la large place de la reine (Drottningtorget) bordée par le canal Fattihusån. En traversant le pont, il peut être difficile de résister à l’achat d’un vêtement le long d’Östra Larmgatan qui se prolonge jusqu’à Kungsportsplatsen.

De l’autre côté de la place se trouve le temple local de la gastronomie scandinave : Saluhallen. A l’intérieur de ces magnifiques halles, on se délecte devant les poissons rapportés du matin, on savoure avec les yeux les stands de pâtisseries présentant fièrement les incontournables kanelbullar ou les semlor, on déguste pour de vrai cette fois les meilleures fromages, charcuteries et assiettes de la région sur la terrasse extérieure ensoleillée. A noter que l’aperitivo est offert tous les 1er jeudi du mois.

A Saluhallen, on fait du lèche vitrine olfactif et gustatif. ©Miniöjet

Repus, il est temps de prendre le pouls de la ville au coeur du jardin public (Trädgårdsföreningen). Dès les beaux jours, les nouveaux-nés font la sieste au soleil dans les berceaux laissés par les parents, une foule d’enfants jouent et se courent après sur les pelouses tandis que les promeneurs se laissent guidés par les effluves des parfums d’Orient et d’Occident le long des roseraies et des serres extérieures. Cette mise au vert n’est cependant qu’un aperçu des balades relaxantes sur les îles de l’archipel de Göteborg.

C’est en sortant par les grilles de la porte ouest du parc que l’on s’engage dans le poumon culturel de la ville. L’artère principale, Avenyn, est à Göteborg ce que les Champs-Élysées sont à Paris : une large avenue absolument rectiligne composée de boutiques de marques scandinaves et mondiales emblématiques. Quelques cafés huppés (Lilla London, Locatelli) et autres chaînes de restauration rapide (McDonalds, Le Pain français) parsèment l’avenue de 1 km de long jusqu’à la statue de Poséidon qui termine Avenyn. Avant d’arriver au Musée d’art de Göteborg (Göteborgs Konstmuseum), une halte s’impose à Victors Café, petit coffee shop contemporain et sans prétention où étudiants et arty people viennent débattre de leurs sujets de prédilection.

Kungsportsplatsen, carrefour pour une session shopping en bas d’Avenyn. ©Image Bank Sweden

Après la visite du Musée d’art qui regroupe des maîtres suédois et nordiques, direction le quartier plein de charme de Haga. Les boutiques souvenirs artisanales et jolies terrasses se succèdent et les murs en bois rouge et jaune donnent incontestablement un tout autre cachet à la ville. Haga ne serait pas Haga sans les deux institutions de pâtisserie que représentent Café Husaren et Jacob’s Café. Là, il faut généralement faire la queue pour déguster un kardamonbullar taille XXL. Pour les plus courageux, l’escalier abrupte qui mène au sommet de Skansen offre un point de vue remarquable sur les alentours, de jour comme de nuit.

Haga, le quartier authentique et rempli de charme de Göteborg. ©National Geographic

Pour clôturer cette première journée de visite à Göteborg, rien de tel que de s’aventurer jusqu’à l’étonnant sauna public dans le quartier réhabilité de Frihamnen. Ici, pas de touristes. Seuls les locaux connaissent l’endroit, flanqué au milieu de l’ancien débarcadère du chantier naval.

Se rendre à Göteborg : Depuis Paris – En avion, vol direct depuis l’aéroport Charles de Gaulle
Restaurant pour déjeuner : Fiskekrogen (€€€)
Restaurant pour dîner : Koka (€€€)
Boire un verre : Barabicu 
– Infos pratiques.

Résidence de prestige dans cet archipel suédois huppé. ©Epepa

Dans l’archipel, il n’y a pas que les hommes qui s’y plaisent. ©Epepa

Jour 2/ A l’abordage des îles du Sud – Donsö & Strysö

L’archipel de Göteborg est comme scindé en deux : les îles du Nord (Hönö, Öckerö, Rörö) et celles du Sud (Brännö, Styrsö, Donsö, Vrångö). A l’embarcadère de Saltholmen (terminus du tram T11), les ferrys relient toutes les heures ces fragments de terres émergées au continent. Ici, chaque jetée porte le nom de l’île desservie. Pour Donsö, chercher le ferry 281.

Après 30 min de navigation entre les îlots dans une mer parfois mouvementée, débarquement dans la rade de Donsö, qui fait face à la sublime Styrsö. Avec une population de seulement 1.500 habitants à l’année, Donsö est relativement peu peuplée mais possède de magnifiques paysages naturels. Les rangées caractéristiques de maisons de pêcheurs rouges accueillent le visiteur de la plus belle des manières. En août, ces dernières ouvrent même leurs portes pour présenter des objets artisanaux au public lors d’un festival.

Calme plat. A Styrsö, chaque maison possède sa propre jetée. ©Epepa

De nombreux cafés et restaurants bordent l’île, mais s’il fallait n’en tester qu’un, ce serait probablement l’Isbolaget. Avec son menu varié et sa vue sur le village, voilà là l’endroit idéal pour déguster un véritable fika suédois. A quelques encablures du débarcadère part un chemin de randonnée autour de l’île. Sinueux et parfois balayé par les vents, les randonneurs aiment s’aventurer jusqu’à la pointe sud de l’île à Myrevale et contempler la vue panoramique époustouflante. En longeant la côte Est, les spots où piquer une tête ne manquent pas mais attention, l’eau dépasse rarement les 15°C.

Fabuleux coucher de soleil sur l’île de Styrsö. ©Lina Börjesson

Au Nord de Donsö, le Styrsöbron relie les deux terres jumelles entre elles. Plus importante en taille et en démographie, Syrtsö abrite 4 villages relativement différents, dont celui Byn qui possède une ancienne église construite en 1752. Sur ces îles, les distances entre hameaux sont courtes et permettent ainsi d’explorer à son rythme les lieux d’intérêts naturels. Le point culminant de l’île, Stora Rös, se couvre de magie au coucher du soleil ; par beau temps, on peut apercevoir les côtes du Danemark.

Se rendre à Donsö et Styrsö : Depuis Saltholmen – En ferry (281)
Restaurant pour déjeuner : Du mardi au samedi, de 18h à minuit
Restaurant pour dîner : à partir de 2250 NOK (180€)
Dormir à Donsö :
– Infos pratiques.

Jour 3/ Vrångö, retour vers le passé

Le lendemain, c’est parti pour le Sud. Depuis le terminal de Styrsö Skäret, prendre le même ferry que la veille jusqu’à Vrångö, l’île la plus méridionale de l’archipel de Göteborg. L’imposante demeure blanche de l’unique café de l’île et cosy à souhait, le Skärgårdens Café, embellit le débarcadère presque laissé à l’abandon. Pourtant, Vrångö fait sans doute partie des endroits préférés des citadins et de la rédaction de L’instant nordique. Ici, aucune voiture ne vient dénaturer le paysage. Seuls des tricycles motorisés permettent de distribuer les marchandises partout sur l’île. 

Une hutte en bois domine le village de Vrångö et marque l’entrée sud de l’archipel de Göteborg. ©L’instant nordique

Venir à Vrångö, c’est accepter de vivre dans un autre temps. Aucun magasin alimentaire, un simple duo de restaurants (Burfiskarnas Lunch And Crayfish et Fiskeboa) et une dizaine de ruelles en proie aux bourrasques. Mais Vrångö est unique pour sa taille. L’air vivifiant de la partie Sud de l’île aux paysages luxuriants regorge de criques tout le long de la réserve naturelle, dont Brannholmskiven. Compter 1h pour explorer la zone Sud, avant de changer radicalement de décor sur la côte Nord.

A Vrångö, le sentier prend une toute autre allure en s’engouffrant dans la partie Nord, jonchée de rochers et de plages isolées à débusquer. Prévoir de bonnes chaussures de marche n’est pas un luxe, le terrain devenant de plus en plus escarpé et accidenté au fur et à mesure de la balade. Quelques familles prennent du bon temps aux abords des piscines naturelles aménagées pour les enfants. Mais c’est en s’engageant dans la forêt de Norra Slingan que l’on est récompensé par une multitude de pieds de mûres et de baies sauvages. Enfin, la plage de sable blanc désertique tout au Nord de l’île offre un décor exotique en fin d’après midi, au moment d’allumer un barbecue et de se délecter des fruits des bois récoltés plus tôt.

Bateaux zodiac améré sur l’île de Vrångö. ©In the mood for food

Au bout de la jetée, la mer. A 12°C. ©In the mood for food

A la tombée de la nuit, le must reste de réserver le sauna flottant de Kajkaten Vrångö. Une bonne quinzaine de personnes peuvent s’y retrouver et alterner entre les plongeons dans l’eau de la mer du Nord et la chaleur conviviale de la magnifique maison flottante.

Se rendre à Vrångö : Depuis Saltholmen – En ferry (281)
Restaurant pour déjeuner : Skärgårdens Café – Vrångö (€€)
Restaurant pour dîner :
Dormir à Vrångö : Kajkanten Vrångö (€€)
– Infos pratiques.

Jour 4/ Hönö, à la pêche aux écrevisses

Parmi la vingtaine d’îles que compose l’archipel de Göteborg, il en est une dont le nom résonne particulièrement dans les oreilles des locaux. Quatre lettres, deux syllabes : Hönö. Et pour cause, il s’agit de la première île accessible depuis le continent, de Saltholmen ou de Lilla Varholmen.

Davantage peuplée que ses consoeurs du Sud, le village de Hönö couvre une large partie de l’île. Ici, la pêche règne en maîtresse. L’une des meilleures façons d’apprécier la vie locale reste de participer à l’une des nombreuses expériences de maritimes proposées par des professionnels. Au programme : remontage de filets de maquereaux, chasse au crabe et pêche à l’écrevisse. Cette dernière activité fait d’ailleurs partie intégrante du patrimoine de l’île de Hönö puisqu’à chaque mois d’août, les habitants célèbrent cet emblème de la côte Ouest lors de festivités appelées “The Lobster Premiere”. Un régal pour tous les amateurs de crustacés dont on ne peut que certifier de la fraîcheur des produits.

Sortie en mer, la pêche à l’écrevisse a été bonne. ©Boattrips.se

L’échappée en mer peut ouvrir l’appétit du savoir marin. Entre alors dans la danse l’unique édifice culturel des îles de l’archipel de Göteborg : le Musée de la pêche (Fiskmuseet). A l’intérieur, des trésors de plusieurs centaines d’années sont précieusement gardés et permettent de retracer l’évolution des techniques de pêche en Suède, du Moyen-Âge à nos jours. A ne pas manquer : les reconstitutions miniatures des maquettes de bateaux et l’équipement rustique de l’époque.

Comme dans beaucoup d’endroits de Scandinavie, le vélo y tient sa place d’honneur. Et explorer Hönö juché sur une bicyclette emprunté chez Paolo’s cykel apparaît comme la solution la plus adaptée pour sauter d’une baie de sable à la suivante, d’une crique cachée à un spot d’escalade extérieur. La route trace son chemin le long de la côte Ouest au gré des de la géologie, alternant entre les ruelles du bourg et la nature sauvage.

Sur l’île d’Hönö, chaque rocher peut s’apparenter à un bloc d’escalade. ©Pixabay

Pour clôturer une journée à Hönö, rejoindre les locaux dans la réserve naturelle d’Ersdalen semble la meilleure option. De là, le paysage à 360° est d’une variété étonnante. A l’est, les maisons colorées scandinaves. Au nord, les îles d’Öckerö, Hälsö et Rörö. A l’ouest, l’immensité de la mer du Nord. Au sud, la pointe du fameux phare de Vinga, l’îlot situé le plus à l’Ouest de l’archipel de Göteborg. Sans oublier l’hönökaka (le pain de Hönö), l’un des pains préférés des Suédois qui tient son origine… justement de Hönö.

Se rendre à Hönö : Depuis Lilla Varlholmen – En ferry direction Hönö
Restaurant pour déjeuner : Tullhuset Restaurang (€€€)
Restaurant pour dîner : Nimbus Öckerö (€€)
Dormir à Hönö : Klåva Hotell & Konferens (€€€)
– Infos pratiques.

Jour 5/ Mise au vert à Rörö

Pour ce 5ème jour de “islands trip”, cap au Nord. Rörö s’étire sur moins de 1,5 km de long et 800 m de large et pourtant, elle trust la pôle position auprès des Suédois. En effet, la majorité des bâtisses est constituée de résidences secondaires appartenant à la classe aisée de Stockholm ou de Göteborg. Ici, on vient avant tout pour s’éloigner des centres urbains – il s’agit de l’île la plus au nord de l’archipel de Göteborg – et s’émerveiller devant une nature préservée et intacte.

Depuis Hönö, il n’y a qu’un moyen pour rejoindre la prestigieuse Rörö. En bateau bien sûr, non pas sur le débarcadère de la veille de Pinan färjeläge mais en remontant jusqu’à Burö färjeläge, situé sur l’île de Hälsö. Le parcours se réalise très bien à vélo et permet en plus de traverser l’île d’Öckero en toute tranquillité. Trois îles, deux ponts, et toujours autant de plaisir à contempler cet archipel balnéaire.

A Hälsö, sur la route de Rörö, s’offrir un moment de détente face à la mer est une évidence. ©Booking.com

Une vingtaine de minutes plus tard, terre en vue et débarquement imminent. Contrairement aux villages de Vrångö ou de Hönö, celui de Rörö concurrence difficilement ses consoeurs. L’intérêt principal de l’île réside dans l’exploration de la faune et la flore spectaculaire de ce petit territoire. En s’enfonçant par-delà les toitures des maisons, une forêt dense a pris possession des lieux et semble courir par-delà les falaises avoisinantes. Il n’est d’ailleurs par rare de croiser quelque animal sauvage en chemin, attendant peut-être dans les landes ondulantes et herbeuses la venue d’un visiteur bien heureux.

Le clou de ce spectacle naturel se situe à l’ouest de l’île de Rörö. A certains endroits, en s’écartant légèrement du chemin, des chaudrons géants percent la terre depuis des millénaires. Les spécialistes estiment même leur apparition suite à la période glaciaire, soit 100.000 ans avant J.C.

A Rörö, on se coupe de tout. ©Visit Sweden

Une autre façon de découvrir la réserve naturelle est de louer un kayak de mer pour une demi-journée et faire le tour de l’île à la rame. Tel un Robinson Crusoé explorant son atoll, quelle sensation de bonheur lorsqu’une crique minuscule de sable fin se dessine entre deux pans de falaises abruptes. Ces petits ports naturels sont un appel au lâcher prise. Impossible de ne pas échouer son kayak et de se prendre pour un naufragé au milieu de ce décor éblouissant.

Allemansrätt : préparer un feu de camp et vivre une nuitée en pleine nature. ©Mike Searle Photography

Cette solitude s’explique en partie par l’absence totale de lieu d’hébergement pour les touristes. Libre à chacun de faire jouer l’allemansrätt – le droit de profiter quasi librement de la nature – en trouvant un endroit suffisamment protégé par les vents pour planter une tente. Sinon, reprendre le bateau en fin de journée pour la prochaine et dernière destination : Björkö.

Se rendre à Rörö : Depuis Hälsö – En ferry, 198 ou 199 direction Nordö
Restaurant pour déjeuner : Pic-nic
Restaurant pour dîner : Pic-nic
– Infos pratiques.

Jour 6/ Spa naturel à Björkö

Après une journée coupée du monde sur l’île de Rörö, retour progressif à la civilisation sur Björkö. Presque collée au continent, c’est l’une des plus grandes îles de l’archipel de Göteborg. Sa proximité avec la ville a favorisé son développement touristique. A ce titre, de nombreux restaurants, magasins et hôtels enlacent le bord de mer sur la côte ouest.

Après avoir succombé aux crevettes marinées ou à un délicieux saumon gravlax de Restaurang Seaside på Björkö, rendez-vous à Klarvik badplats, le bain d’eau salée extérieur où la bourgeoisie suédoise aime s’y retrouver. Pour atteindre l’une des attractions phares de l’archipel de Göteborg, il suffit de longer le splendide chemin de randonnée qui encercle le rivage nord et rocailleux de Björkö. S’y mêlent des allures de planète Mars et une atmosphère parfaitement paisible où seule une salamandre d’eau pourrait venir perturber la tranquillité de l’endroit. Pour les marcheurs aguerris, compter néanmoins 3h à 4h de randonnée pour venir à bout du chemin qui s’enfonce dans le parc naturel.

Bjorkö est apprécié par la bourgeoisie locale en hiver comme en été. ©Mats Bildmarknad

Après ces longues heures passées au grand air, rien de tel qu’un repas réconfortant avant de retrouver un lit douillet pour savourer une dernière nuit dans la peau d’un insulaire.

Se rendre à Bjorkö : Depuis Lilla Varholmen – En ferry ou en bus (294)
Restaurant pour déjeuner : Restaurang Seaside på Björkö
Restaurant pour dîner : Björkö Pizzeria
Dormir à Bjorkö : Villa Ängudden
– Infos pratiques.

Jour 7/ Göteborg, bon retour à la réalité

Certains jours paraissent parfois plus longs que d’autres. Avec ces 6 jours d’exploration sur l’archipel de Göteborg, une étrange sensation s’installe. La fugacité de la semaine laisse place à l’agréable sensation du devoir accompli. Batteries rechargées. Esprit apaisé. Corps reposé. L’heure de retrouver la terre ferme, celle qui s’enfonce sur des centaines de kilomètres à l’est. Le débarcadère de Lilla Varholmen sonne la fin de l’aventure.

Les îles de l’archipel de Göteborg ont dévoilé une partie de leurs secrets naturels mais il reste encore sans doute une petite place pour prolonger le plaisir de découvrir davantage la culture suédoise. Sur la route du retour, un stop au Musée Volvo peut représenter une option intéressante, quand on sait qu’un dixième de la population de Göteborg travaille de près ou de loin avec la marque automobile.

La collection du musée Volvo rassemble plusieurs dizaines de voitures de collection parfois vieilles de 100 ans. ©Volvo Museum

Liseberg, situé dans le centre de Göteborg, est le plus grand parc d’attractions de Scandinavie. ©Goteborgdirekt.se

Autre alternative, autre décor radicalement différent : s’élancer à pleins poumons dans le plus grand parc d’attractions de Scandinavie, à Liseberg. Tout au long de l’année, celui-ci se pare de couleurs et d’habits thématiques, tantôt pour célébrer Halloween, tantôt pour fêter Midsommar. Nul doute que les manèges et les montagnes russes feront grimper l’adrénaline des amateurs de sensations fortes.

L’archipel de Göteborg n’a donc pas volé son titre de l’une des destinations préférées des Suédois. Au fur et à mesure des jours, cet itinéraire offre un aperçu réaliste et authentique de la côte ouest de la Suède, avec ses villages insulaires aux cabanes et maisons de pêcheurs pittoresques, les chemins sinueux dessinés par la géographie, ses petites plages de sable, ses rochers typiques et ses jetées parfaites pour un plongeon dans le bleu profond de la mer.

Partager cet article nordique

COMMENTER & PARTAGEZ / Toutes nos suggestions d’itinéraires sont basées sur les expériences des membres de L’instant nordique. Dans chaque récit, nous essayons de mentionner aussi précisément que possible les détails du parcours.
Nous mettons régulièrement à jour ces informations, dans la mesure du possible. Si cet itinéraire vous a plus, n’hésitez pas à nous le dire en commentaires et à partager vos découvertes avec nous.

RESTEZ-INFORMÉ / L’instant nordique est présent sur Facebook, Instagram et Pinterest.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux, rejoignez la communauté de centaines de curieux et bénéficiez de bons plans, codes promos et actualités en avant-première !

Itinéraires

également pour vous

Dormir en Norvège : les plus beaux hébergements pour votre séjour

Dormir en Norvège : les plus beaux hébergements pour votre séjour

Que vous ayez envie de dormir dans la dernière maison d’architecte ou de vous prélassez dans un refuge à l’apparence sommaire pour profiter pleinement de la nature, la Norvège offre de multiples lieux de séjour fantastiques, insolites et parfois uniques au monde.

Le surströmming, quand la Suède en fait tout un plat

Le surströmming, quand la Suède en fait tout un plat

Certains l’affectionnent, d’autres l’abhorrent. Dans tous les cas, le surströmming ne laisse personne indifférent. Auréolé de son titre de “nourriture la plus puante au monde”, ce mal-aimé de l’alimentation suédoise revient sur le devant de la scène culinaire.

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *