ecrivain-scandinave-celebre-astrid-lindgren-fifi-brindacier

Astrid Lindgren, monument de la littérature suédoise et agitatrice de conscience

Temps de lecture : 7 min

Autrice suédoise de renommée internationale, Astrid Lindgren fait partie du patrimoine littéraire suédois, à l’instar de Tove Jansson en Finlande.

Ses livres ont été traduits dans plus de 100 langues, adaptés en films et séries, et mis en scène au théâtre. C’est aujourd’hui encore une des écrivains nordiques les plus lus et reconnus, par-delà les frontières suédoises.

 

En France, on connaît essentiellement Astrid Lindgren à travers son personnage de Fifi Brindacier, apparu sur nos écrans dans les années 70, nous faisant découvrir une fillette aux couettes rousses, libre, drôle et tout simplement inoubliable !

Autrice jeunesse, mère de personnages hauts en couleur…Découvrez qui était réellement Astrid Lindgren, l’une des écrivaines scandinaves les plus populaires du monde.

De l’enfance d’Astrid Lindgren à la naissance d’une icône suédoise

Astrid est née le 14 novembre 1907 près de Vimmerby dans le Småland, au sud de la Suède. Elle gardera tout au long de sa vie ce petit coin de campagne dans son cœur et s’en servira à plusieurs reprises comme trame de fond pour tisser l’univers de ses histoires. Issu d’un milieu traditionnel et conservateur, elle devient fille-mère à l’âge de 19 ans et est contrainte de confier son premier enfant, Lars, à une nourrice au Danemark.

Bon gré mal gré, elle rejoint ensuite Stockholm pour y suivre une formation de sténo-dactylographe, à savoir la spécialisation dans la prise et la transcription de notes sur une machine à écrire. Cette période signe la fin de sa jeunesse et créée en elle une peur : celle de l’abandon.

Depuis toujours, Astrid Lindgren a toujours aimé raconter des histoires et parler aux enfants. En plus d’avoir une certaine facilité à lier des liens avec eux et à entrer dans leur propre univers, elle les comprenait. Sincèrement. En 1941, sa fille Karin, alitée et souffrant d’une inflammation pulmonaire, lui demande une de ses fameuses histoires. Astrid commence à lui raconter celle de Pippi Långstrump (littéralement « Pippi longues-chaussettes » en français, traduit par la suite en Fifi Brindacier). Bien qu’elle eu l’habitude de raconter des histoires par dizaines, ce moment de partage avec sa fille sera un tournant décisif pour sa carrière d’autrice, elle qui ne voulait ni devenir écrivain ni devenir éditrice.

portrait-Astrid-lindgren-litterature-classique-suedoise

Astrid Lindgren, top-model au siècle dernier. ©Bibliotek Botkyrka.se

En 1944, sa carrière d’autrice se lance pour de bon avec la publication de son premier livre Les Confidences de Britt-Marie. Cette même année, elle est contrainte de rester alitée pour cause d’entorse douloureuse et décide, pour passer le temps, de coucher sur papier les aventures de Pippi qu’elle racontait à sa fille. En 1945, le premier livre de Pippi est publié, date officielle de la naissance de cette fillette intrépide ! 

La réputation de l’autrice a réellement débuté avec ce personnage qui crée un renouveau pour Astrid, mais également pour la Suède et les enfants du pays. Cette héroïne généreuse, indépendante et féministe trouve tout de suite son lectorat. Cette figure qu’est Pippi remet en cause les rapports de force adultes/enfants et garçons/filles et défend les injustices, une approche précurseur pour l’époque… et encore plus en littérature jeunesse.

Au fil des années, Astrid Lindgren donnera vie à d’autres personnages tels que Zozo et Karlsson. Autant de figures auxquelles les enfants pourront se rattacher, leur faisant vivre de nombreuses aventures !

Pippi-langstrump-film-origine

Tout le monde connaît Fifi Brindacier, la petite fille aux deux couettes rousses. ©Tvtime.com

“Les enfants font des miracles en lisant. Voilà pourquoi les enfants ont besoin de livres”

Astrid Lindgren n’écrivait ni pour un enfant ni pour un membre de sa famille en particulier. L’autrice suédoise écrivait toujours en se référant à ce que l’Astrid de Vimmerby aurait aimé lire comme histoire. Elle gardait en tête cette facette d’elle-même, enfant, pour tenter de traduire chacune de ses émotions, tel un souvenir, et les laissait transparaître sur le papier.  

Cette envie voire ce combat avec elle-même allait parfois plus loin : Astrid Lindgren était dévouée et fascinée par les enfants. Elle voulait les guider dans son écriture, mais également dans ses paroles et actes. Plusieurs de ses écrits et discours ont fait foi de réflexion auprès des parents mais aussi des personnalités politiques. Un sujet de prédilection se dégage de son œuvre : les droits des enfants et leur place dans la société. Plus qu’une simple figure littéraire, elle incarnait le profil d’une agitatrice des consciences, une avocate des enfants, une porte-parole des moins de 18 ans.

Abonnez-vous à la newsletter !

Recevez un instant nordique une fois par mois livré directement dans votre boîte mail. Un peu comme si c’était Noël toute l’année !

En 1978, lors d’un discours dans une foire du livre en Allemagne, elle fait remarquer que si les enfants sont élevés avec violence, il y a ensuite de grandes chances pour qu’ils soient violents à leur tour et reproduisent les actes qu’ils ont vécus. Ce discours a fait grand bruit et a surtout fait réagir nos sociétés occidentales, en Suède comme ailleurs en Europe. Un événement qui n’est sans doute pas anodin dans la promulgation d’une nouvelle loi, un an plus tard, qui fit de la Suède le premier pays à interdire la fessée sur les enfants.

Femme de lettres, elle n’en restait pas moins une femme très engagée. En plus de ce combat pour les droits des enfants, elle s’est largement battu pour l’égalité, l’écologie et le bien-être des animaux, mais aussi contre la violence et l’oppression. Son implication dans ces causes et le poids que représentait son avis de « spécialiste » ont donné lieu à de nombreuses réflexions en Suède. Ainsi, pour le 80ème anniversaire de l’écrivaine suédoise, une loi sur les droits des animaux a vu le jour… baptisée « Lex Lindgren ».

Sa participation à tous ces combats a fait d’elle une figure incontournable aux yeux des victimes de ces injustices. Il n’était pas rare que d’entendre frapper à sa porte pour solliciter son aide personnelle et que certains tentent de la rallier à leurs causes. Son influence était telle que les journalistes eux-mêmes n’hésitaient pas à l’appeler pour recueillir son avis sur certains sujets.

Junibacken-fifi-brindacier-astrid-lindgren

L’univers enfantin mais plus de sagesse de Pippi Långstrump. ©Haz.de

L’héritage considérable d’Astrid Lindgren, l’essence même de l’écrivaine suédoise

Astrid Lindgren avait une personnalité qui mêlait le courage au sérieux, l’humour à l’amour. C’est peu dire qu’elle a marqué des générations en Suède, aujourd’hui encore. Les petits suédois restent bercés par ses contes et ses histoires, apprises tantôt à l’école, tantôt au bord du lit. En plus de ses livres et de son impact politique, deux lieux touristiques emblématiques lui rendent hommage en Suède : Astrid Lindgren Värld – en français « Le monde d’Astrid Lindgren, un parc à thème situé à Vimmerby qui donne vie aux décors et personnages de ses livres ; Junibacken, un musée pour enfants à Stockholm.

Astrid-lindgren-varld-auteur-suedoise

On y est bien à Junibacken, le village de l’enfance cofondé par Astrid Lindgren. ©Junibacken.se

Junibacken nous plonge dans l’univers de l’autrice, au cœur d’une enfance universelle. L’histoire de cet endroit est le fruit d’une collaboration avec Steffan Götestam (acteur et metteur en scène), qui désirait créer un centre culturel pour enfants et adultes dans les années 70. Qui de mieux placé qu’Astrid Lindgren pour collaborer sur un tel projet ? Aussitôt cette idée proposée, Astrid l’accepta avec joie. En 1996, et après quelques rebondissements, Junibacken ouvre enfin ses portes !

L’héritage qu’Astrid Lindgren a laissé à la Suède ne repose pas seulement sur son œuvre littéraire, pour laquelle elle reçu plus de 100 prix durant sa vie, mais surtout la femme qu’elle était. Sa personnalité ne laissait jamais indifférent, à l’image de son dévouement pour les gens oppressés qu’elle aidait avec force et bon cœur. Son impact est tel que depuis 2015, le billet de 20 couronnes suédoises est à l’effigie de l’autrice suédoise !

Dîtes-nous en commentaires ce qu’Astrid Lindgren ou Fifi Brindacier vous inspire. On est curieux d’avoir vos avis !

Découvrir la Suède.

Partager cet article nordique

A propos

L’instant nordique est la destination numérique de l’actualité et de l’art de vivre scandinave et nordique. Bienvenue sur le premier blog français consacré à la culture danoise, suédoise, norvégienne et finlandaise !

Commencer ici

Nouveau sur le blog ? Cliquez ici pour découvrir le projet !

Suivez-nous :

linstant-nordique-blog-webzine-facebook instagram

Recevez la newsletter !
Les articles
tout chaud
Vos articles favoris
Vous pourriez aimer

Articles

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *