roman-nordique-islandais-entre-ciel-et-terre

Littérature nordique : les meilleurs romans scandinaves à lire cet été

Temps de lecture : 5 min

La littérature scandinave et nordique fait aujourd’hui le bonheur des amoureux de romans policiers et noirs.

Avec un foisonnement rare et une diversité impressionnante, les livres scandinaves ont le vent en poupe. Des ouvrages passé à la postérité comme Millenium ont contribué à faire naître cette hype des romans nordiques, sans compter les nombreuses adaptations au cinéma.

Difficile donc de faire une sélection des meilleurs livres et romans scandinaves et nordiques, tant le choix est immense et la tâche ardue.

L’instant nordique a fait appel à Camille C., la fondatrice du blog Lectures gourmandes, pour tenter de relever le challenge. Découvrez une sélection de romans nordiques qui nous ont marqué et qui pourront vous accompagner durant l’année.

A lire sans modération bien sûr lors d’un moment hygge par exemple ! 

PS : dîtes-nous en commentaire vos avis sur ces livres ou donnez-nous des recommandations de livres nordiques et scandinaves !

b
Naviguez dans l'article
$

Les romans islandais

$

Les romans suédois

$

Les romans norvégiens

$

Les romans danois

$

Les romans finalndais

Les meilleurs romans scandinaves et nordiques

Les livres islandais

Entre Ciel et Terre de Jón Kalman Stefánsson

Le résumé du livre islandais

Parfois les mots font que l’on meurt de froid. Cela arrive à Bárður, pêcheur à la morue parti en mer sans sa vareuse. Trop occupé à retenir les vers du Paradis perdu, du grand poète anglais Milton, il n’a pensé ni aux préparatifs de son équipage ni à se protéger du mauvais temps. Quand, de retour sur la terre ferme, ses camarades sortent du bateau le cadavre gelé de Bárður, son meilleur ami, qui n’est pas parvenu à le sauver, entame un périlleux voyage à travers l’île pour rendre à son propriétaire, un vieux capitaine devenu aveugle, ce livre dans lequel Bárður s’était fatalement plongé, et pour savoir s’il a encore la force et l’envie de continuer à vivre.

Notre avis :

Par la grâce d’une narration où chaque mot est à sa place, nous accompagnons dans son voyage initiatique un jeune pêcheur islandais qui pleure son meilleur ami : sa douleur devient la nôtre, puis son espoir aussi. Entre ciel et terre, d’une force hypnotique, nous offre une de ces lectures trop rares dont on ne sort pas indemne. Une révélation…

Ente Ciel et Terre est également un voyage, d’abord solitaire, qui se transforme ensuite en rencontres, en discussions et en réflexions diverses. Laissez-vous donc bercer par les mots de l’auteur, et entrez dans ce voyage islandais !

A propos de l’auteur, Jón Kalman Stefánsson :

Jón Kalman Stefánsson est un auteur islandais à découvrir d’urgence si vous ne le connaissez pas encore. Chacun de ses romans est un voyage, un tourbillon poétique, une traversée de la vie par les mots. Dans ce livre où le décor islandais est transposé avec brio, l’auteur nous livre par le biais de différents personnages une réflexion sur la littérature. Différents sujets y prennent place : écriture, lecture et importance des mots dans nos vies. 

Abonnez-vous à la newsletter !

Recevez un instant nordique une fois par mois livré directement dans votre boîte mail. Un peu comme si c’était Noël toute l’année !

Miss Islande de Auður Ava Ólafsdóttir

Le résumé de Miss Islande :

Islande, 1963. Cent quatre-vingt mille habitants à peine, un prix Nobel de littérature, une base américaine, deux avions transatlantiques, voilà pour le décor. Hekla, vingt et un ans, emballe quelques affaires, sa machine à écrire, laisse derrière elle la ferme de ses parents et prend le car pour Reykjavík avec quatre manuscrits au fond de sa valise. Il est temps pour elle d’accomplir son destin : elle sera écrivain.

Avec son prénom de volcan, Hekla bouillonne d’énergie créatrice, entraînant avec elle Ísey, l’amie d’enfance qui s’évade par les mots – ceux qu’on dit et ceux qu’on ne dit pas –, et son cher Jón John, qui rêve de stylisme entre deux campagnes de pêche… Miss Islande est un roman, féministe et insolent, qui ne rentre pas dans les cases. Un magnifique roman sur la liberté, la création et l’accomplissement.

Notre avis :

A travers un portrait de femme, l’autrice nous délivre ses désirs et passions, son amour pour l’écriture, et surtout pour écrire la vie. Un roman-pansement qui offre à la lecture une parenthèse de douceur et de bonheur réconfortant. Il suffit de lire chaque mot, de découvrir chaque phrase et leurs sens, d’en apprécier le contenu, pour être envouté. Miss Islande est un roman dans lequel tout devient source de poésie, un roman juché de phrases qui résonnent !

A propos de l’autrice, Auður Ava Ólafsdóttir :

A l’instar de Jón Kalman Stefánsson, Auður Ava Ólafsdóttir est une autrice islandaise à suivre. Sa plume clame les phrase et émotions tel un poème que l’on récite. Elle fait vibrer chaque mot pour mieux en révéler leurs sens. Miss Islande, son dernier livre publié en France, est une ode à l’Amour avec un A, à la littérature, à l’écriture et à la différence. 

Les livres suédois

La saga des émigrants de Vilhelm Moberg

Le résumé de la saga des émigrés:

Voici l’histoire des premiers pionniers suédois partis conquérir l’Amérique et leur folle idée de s’expatrier outre-Atlantique. Les paysans du Småland, province du sud-est de la Suède, vivaient paisiblement de leurs terres. A partir du XIXe siècle, cet ordre immuable commença à trembler sur ses bases. Les terres sans cesse divisées par les héritages vinrent à manquer. Et les échos venus de par-delà l’Océan donnèrent des envies de liberté. Au pays est le premier volume de l’épopée de ces gens ordinaires animés par le souffle de l’aventure et du formidable espoir de recommencer leur vie.

Ce premier tome de la saga des émigrants aborde le commencement de cette conquête, avant que les Suédois n’arrivent en Amérique. Ce livre classique suédois se concentre sur la période pré-émigration et sur les raisons de cette prise de décision. La saga des émigrants retracent la vie d’autrefois en Suède et retranscrit le combat perpétuel pour faire face aux éléments de la nature. L’ouvrage tente d’éclairer les raisons de cette émigration, pour certains volontaire, pour d’autres forcée par le besoin de survie.

Notre avis :

Ce roman est un roman frontière entre l’histoire et la fiction. La sage des émigrés est un mélange imbibé d’une force religieuse, d’une croyance qui rythme la vie de ces Suédois qui les amènent à prendre cette décision irrévocable d’émigrer. Un roman important pour comprendre l’Histoire de la Suède où différents thèmes se mêlent (religion, maternité, maladie, classes sociales…) à découvrir si vous souhaitez en savoir davantage sur le royaume scandinave.

A propos de l’auteur, Vhilhelm Moberg :

Né à la fin du XIXe siècle, Vilhelm Moberg est avant tout connu pour ses œuvres et drames sociaux. Sa bibliographie reste marquée par les diverses transformations sociétales qu’il dépeint dans tous ses ouvrages. Chaque personnage entreprend une destinée quasi-réelle en veillant à replacer ses histoires dans leur contexte social et historique. Son œuvre complète pourrait presque être interpréter comme une œuvre documentaire, avec toujours un fil conducteur à travers ses livres : la soif de liberté. Élu meilleur roman suédois du XXe siècle, La saga des émigrants entremêle peinture sociale et chaleureuse épopée humaine.

Les chaussures italiennes de Henning Mankell

Le résumé de ce livre suédois :

A soixante-six ans, Fredrik Welin vit reclus depuis une décennie sur une île de la Baltique. Il possède pour seule compagnie un chat et un chien et seules les quelques visites du facteur viennent déranger la tranquillité de l’archipel. Depuis qu’une tragique erreur a brisé sa carrière de chirurgien, il s’est isolé des hommes. Pour se prouver qu’il est encore en vie, il creuse un trou dans la glace et s’y immerge chaque matin. Au solstice d’hiver, cette routine est interrompue par l’intrusion d’Harriet, la femme qu’il a aimée et abandonnée quarante ans plus tôt. Fredrik ne le sait pas encore, mais sa vie vient juste de recommencer.

Notre avis :

Avec Les chaussures italiennes, l’auteur quitte le registre du polar pour nous emmener dès les premières pages au cœur d’une île suédoise, à la rencontre de Frekrik, un personnage atypique, au drôle de caractère, auquel on s’attache. De révélations en péripéties, on suit avec curiosité cette aventure de vie, ce tourbillons de sentiments que nous livre l’auteur.

La plume d’Henning Mankell est incroyablement évocatrice, abordant des sujets tels que la solitude ou encore la maladie, et surtout empreint de réalité. Un roman frais et entraînant !

A propos de l’auteur, Henning Mankell :

Auteur contemporain, Henning Mankell a laissé une trace indélébile dans la littérature de romans policiers scandinaves avec son personnage fétiche, l’inspecteur Wallender. Bien que né à Göteborg, dans l’ouest de la Suède, la majorité de ses récits se déroulent en Scanie, dans le sud du pays. Multi- récompensé pour romans policiers suédois, il a également écrit de nombreux ouvrages à destination d’un public plus jeune. Côté vie personnelle, il est le gendre de la légende du cinéma suédois, Ingmar Bergman.

livre-litterature-scandinave-nordique-a-lire

Une sélection éclectique de romans nordiques et scandinaves. ©L’instant nordique

Le Merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède de Selma Lagerlöf

Le résumé :

Pour avoir voulu se jouer d’un tomte, une sorte de lutin du folklore suédois, le jeune Nils prend l’apparence similaire que sa victime, c’est-à-dire un personnage haut comme trois pommes. Voulant retenir son jars blanc, tenté par l’appel des oiseaux migrateurs, Nils oublie sa taille minuscule, et le voici emporté dans les airs.

S’ensuit un voyage extraordinaire à travers la Laponie et la Suède en compagnie de ces majestueuses montures volantes, les oies sauvages. Une série d’aventures mi-merveilleuses mi-réelles se déroule à travers laquelle on découvrir les richesses et la diversité des ces immenses territoires. Comme toutes les grandes œuvres pour la jeunesse, ce texte, paru en 1907, est devenu un classique qui a enchanté des générations de lecteurs.

Notre avis :

Comment ne pas évoquer Selma Lagerlöf dans cette liste des meilleurs livres scandinaves et nordiques ! Avec cet ouvrage, c’est un merveilleux voyage que nous propose  Selma Lagerlöf , en compagnie de ce drôle de Nils Holgersson ! Le style et la narration de l’autrice sont aussi envoûtants et que précis dans les descriptions, qui ne se contente pas d’une simple description des paysages.

A la lecture de ce livre suédois, on fait réellement partie de cette épopée légendaire. Selma Lagerlöf souhaite rendre hommage à son pays d’origine afin de transmettre aux lecteurs une Suède belle, sauvage et naturelle. Au-delà de ce magnifique voyage, c’est un message de tolérance, de générosité, de protection de la nature que nous adresse Selma Lagerlöf. Un incontournable de la littérature suédoise !

A propos de l’autrice, Selma Lagerlöf :

 A l’instar de Tove Jansson, Selma Lagerlöf fait autant parler d’elle pour sa vie personnelle que ses ouvrages littéraires. Homosexuelle, elle n’en reste pas moins la première autrice à être acceptée dans l’Académie suédoise et à recevoir le prix Nobel, dans une Suède encore conservatrice à l’époque. Son œuvre est nourrie des légendes et de l’histoire de la région de Värmland, merveilleusement transposées par son imagination lyrique hors du commun. 

Les romans norvégiens

Comme il pleut sur la ville de Karl Ove Knausgård

Le résumé :

À vingt ans, Karl Ove s’installe à Bergen. Il est le plus jeune étudiant jamais accepté à la prestigieuse Académie d’écriture et arrive débordant d’enthousiasme et d’ambition littéraire. Mais rapidement ses illusions volent en éclats. Son écriture se révèle puérile et pleine de clichés, et ses efforts de socialisation se soldent par des échecs cuisants. Maladroit avec les femmes et très timide en société, il noie son humiliation dans l’alcool et le rock.  Puis, petit à petit, l’horizon commence à s’éclaircir. Il tombe amoureux, renonce à l’écriture pour se consacrer à la critique littéraire, plus immédiatement gratifiante, et les premières pierres de sa vie d’adulte sont posées.

Notre avis :

Comme il pleut sur la ville est le cinquième livre d’un cycle autobiographique commencé par l’auteur en 2009. En entrant dans ce livre, on est aussitôt transporté par la plume enivrante de Karl Ove Knausgård. Il nous raconte 14 années de sa vie en utilisant les mots justes, des souvenirs rythmés d’aventures. On suit cet homme que l’on ne connaît pas dans sa vie, ses décisions, ses expériences.

Ça se déguste, c’est addictif, c’est dépaysant, c’est entraînant, c’est poétique…on ne s’ennuie jamais !

A propos de l’auteur, Karl Ove Knausgård :

Karl Ove Knausgård a-t-il inventé la saga-réalité, penchant littéraire de la télé-réalité ? C’est en tout cas sur ce créneau que l’auteur norvégien contemporain a bâti sa carrière. Dans son œuvre Min Kamp, il se raconte sans travers et sans se cacher, écrit chaque pensée qui triture son esprit, à tel point qu’on aurait l’impression de le connaître mieux que le connaîtrait son cousin après avoir lu les six tomes. Personnalité affirmée voire exagérée dans une Norvège d’habitude si aseptisée, il est incontestablement le fer de lance de cette génération d’auteurs nordiques à succès.

Kristin Lavransdatter de Sigrid Undset

Le résumé :

Kristin Lavrandsdatter est une trilogie norvégienne qui retrace l’existence d’une jeune fille au Moyen-Âge, promise à un mariage forcée qu’elle décide de déshonorer. Folle amoureuse d’Erlend, un chevalier au passé sulfureux, elle apprend à ses dépend que l’amour n’est pas toujours un long fleuve tranquille.

Mariée à 16 ans, mère à 17 ans, elle devient rapidement propriétaire du domaine de Husaby. Elle devra le diriger d’une main de fer dans un gant de velours, alors que ses fils grandissent et découvrent les vices de l’ambition. Kristin n’aura d’autre choix que de faire face à ce dilemme cornélien : accepter leur désir d’émancipation ou les pousser à perpétuer la lignée familiale qu’elle a eu tant de mal à construire. 

Notre avis :

Plongée au cœur de la Scandinavie du Moyen-Âge, où les conditions de vie ne laissent aucune chance aux plus faibles. Sublime tableau d’une destinée tragique, la saga de Kristin Lavransdatter mêle roman historique et oblige à nous questionner sur les rapports sociaux d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Malgré quelques passages longuets, la trilogie ne vole pas son statut de meilleur livre norvégien du XIXe siècle. Certains critiques affirment même qu’il s’agit de l’une des plus belles figures féminine que la littérature ait produite.

A propos de l’autrice, Sigrid Undset :

Sigrid Undset est née en Norvège au XIXe siècle. Convertie sur le tard au catholicisme, cet événement a eu un impact majeur sur son oeuvre littéraire. Elle qui aimait le business autant que la défense des pauvres publiera une série d’ouvrages au succès mitigé avant d’atteindre la reconnaissance avec la saga Kristin Lavransdatter. Elle reçu le Prix Nobel de Littérature pour cette saga, avant de rentrer dans la résistance contre les nazis.

Les romans danois

L’été infini de Madame Nielsen

Le résumé :

Histoire d’amour passionnée entre une femme danoise et un artiste portugais beaucoup plus jeune, L’été sans fin confronte les idées du temps, de la sexualité et de la tragédie dans un style qui rappelle à la fois Marcel Proust et Lars Von Trier.

Émotionnel et viscéral, le roman dérive à travers le temps et l’espace, relatant les vies, les amours et les dissolutions de tous ceux qui entourent ce couple inattendu : l’ancien mari de la femme, qui tient la famille en joue, sa fille et ses amants, dont un garçon qui se découvre et trouve sa véritable identité sexuelle en Amérique, et le jeune garçon qui « est peut-être une fille, mais ne le sait pas encore », qui raconte les histoires de chacun.

Notre avis :

Propulsé par une histoire captivante, le véritable charme de ce roman réside dans son style et son atmosphère impeccables, qui suscitent un sentiment de nostalgie, une légère nostalgie pour des temps douloureux de possibilités, tout en sachant que même l’été sans fin ne dure pas éternellement.

A propos de l’auteur, Madame Nielsen :

Comédienne, musicienne et romancière, Madame Nielsen est l’une des artistes les plus audacieuses du Danemark. Finaliste du prix du Conseil nordique, Mme Nielsen est surtout connue pour être « morte » en 2001 et avoir tenté de vivre au Danemark sans papiers d’identité. Outre L’été sans fin, Mme Nielsen a publié un autre roman (Invasionen) et un album (We Are Multitude). 

Les romans finlandais

Mon premier meurtre de Leena Lehtolainen

Le résumé :

Maria Kallio commence sa carrière dans la police nationale où la routine des procès-verbaux et interrogatoires de petits délinquants l’ennuie au plus point. Elle décide alors de reprendre ses études en droit. Un retour à la formation qui ne sera que de courte durée puisqu’elle accepte un remplacement professionnel qui bouleversera sa destinée. Elle se retrouve confrontée à sa première enquête criminelle : le meurtre d’un jeune homme noyé et blessé à la tête lors d’un week-end passé dans la villa de ses parents. Il ne s’agit pas d’une suicide puisque le jeune homme était accompagné de 7 autres convives. L’un parmi eux est l’assassin. Mais lequel ?

Une tâche d’autant plus délicate qu’elle connaît personnellement la victime et son entourage, ayant tous fréquentés les bancs de la même école. Difficile donc pour elle d’être crédible à leurs yeux. Elle devra pourtant élucider le mystère, la victime étant un jeune bourgeois riche de tous les excès qui attisait largement la convoitise de ses proches…

Notre avis :

On connaissait la réputation des romans policiers islandais, voici l’un des meilleurs livres policiers finlandais. Dans cette enquête savamment tournée, on découvre la réalité d’une inspectrice de police, face à ses coupables et face à ses démons. Mon premier meurtre a un air d’Agatha Christie (scénario, personnages) mais le déroulé n’en reste pas moins haletant du début à la fin de ce roman nordique passionnant. Mention spéciale pour la précision dans les détails ; il est rare de retrouver une description fidèle et non tronquée d’une scène de crime.

A propos de l’autrice, Leena Lehtolainen :

Née en Finlande en 1964, Leena Lehtolainen entreprend à l’âge de 12 ans l’écriture de son premier roman de jeunesse. En 1993, elle publie Mon premier meurtre, le  premier épisode des aventures de Maria Kallio, tantôt inspectrice de police, tantôt avocate. C’est le début  d’une longue série à succès qui place Leena Lehtolainen en tête des auteures finlandaises les plus lues.  Elle a reçu plusieurs prix littéraires et les adaptions de ses livres finlandais en série tv ont été des succès à l’échelle internationale. Elle continue d’écrire aujourd’hui pour un public plus confidentiel.

Le livre d’un été de Tove Jansson

Le résumé :

Une artiste âgée et sa petite-fille de six ans passent un été ensemble sur une petite île du golfe de Finlande. Peu à peu, elles apprennent à s’adapter aux peurs, aux caprices et aux désirs d’indépendance de l’une et de l’autre, et un amour étonnant mais discret émerge. Un amour dont profite non seulement les habitants mais aussi l’île elle-même, avec ses rochers moussus, ses sapins balayés par le vent et ses mers imprévisibles.

Notre avis :

Plein d’humour et de sagesse, Le livre de l’été est un roman finlandais profondément vivifiant. Tove Jansson a retranscrit son expérience personnelle et de son esprit dans ce livre, son roman préféré parmi son œuvre de littérature pour adultes. On se laisse porter par le cours de l’histoire, soumis aux pensées contradictoires et profondes des protagonistes. En lisant ce livre, on s’imagine à leurs côtés, perdu au milieu de la Baltique, là où seules les ondes maritimes semblent perturber ce petit bout de paradis. Le livre de l’été est frais, authentique et profondément humain.

A propos de l’autrice, Tove Jansson :

Par où commencer pour dresser le portrait de Tove Jansson ? Femme de caractère, de liberté et de passions, on connaît notamment d’elle son incroyable créativité à travers sa sage des Moomins, ces petits trolls blancs adulés jusqu’au Japon. Elle écrit une dizaine de livres pour adultes, en plus d’un chronique hebdomadaire dans le plus grand tabloïd du Royaume-Uni. Sculptrice, peintre, dessinatrice : Tove Jansson est devenue la référence des Arts en Finlande, encore largement célébrée de nos jours. 

Cet article a été co-écrit avec Camille C., fondatrice du blog littéraire Lectures gourmandes.

N’hésitez pas à partager en commentaire vos coups de cœur de la littérature scandinave et nordique.

Découvrir la Finlande.

Partager cet article nordique

A propos

L’instant nordique est la destination numérique de l’actualité et de l’art de vivre scandinave et nordique. Bienvenue sur le premier blog français consacré à la culture danoise, suédoise, norvégienne et finlandaise !

Commencer ici

Nouveau sur le blog ? Cliquez ici pour découvrir le projet !

Suivez-nous :

linstant-nordique-blog-webzine-facebook instagram

Recevez la newsletter !
Les articles
tout chaud
Vos articles favoris
Vous pourriez aimer

Articles

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *