maisons-scandinaves-traditionnelles-colorees-norvege

Les maisons scandinaves traditionnelles : pourquoi sont-elles en bois, rouges ou de différentes couleurs ?

Temps de lecture : 5 min

Quand l’hiver s’abat dans les pays nordiques, les paysages semblent se parer d’une monochromie noire peu réjouissante. Heureusement, l’habitat vient apporter des touches de couleurs bienvenues et égaie le quotidien des habitants.

Les façades tantôt rouges, tantôt jaunes ou vertes, offrent une palette de coloris si caractéristique des maisons en bois scandinaves qu’il est difficile de se lasser.

Un cocktail scandinave de pigments dont il est difficile de se lasser en explorant les rues des villes et villages du Nord. Quelles sont les explications pour pousser les habitants à toujours construire des maisons en bois dans un tel climat ? Et pourquoi les maisons scandinaves sont rouges ou de couleurs différentes ?

L’instant nordique retrace l’histoire de l’architecture scandinave traditionnelle pour tout connaître sur le mode de vie nordique. 

b
Naviguez dans l'article
$

L'histoire des maisons scandinaves en bois

$

Quand le béton remplace le bois

$

Pourquoi les maisons scandinaves sont-elles rouges ?

$

Comment choisir la couleur de sa maison scandinave ?

Pourquoi les maisons scandinaves sont-elles fabriquées en bois ?

Un équilibre entre accessibilité des ressources et contraintes économiques

Si vous avez déjà eu la chance de visiter la Scandinavie, vous avez sans doute remarqué qu’il est fréquent d’apercevoir des maisons en bois un peu partout, même en plein centre-ville. Loin d’être une question d’esthétisme, l’architecture nordique basée sur le bois répondait à l’origine avant tout à un impératif économique. 

En effet, jusqu’au début des années 1900, les épaisses forêts de conifères représentaient une source d’approvisionnement quasi-inépuisable pour bâtir les villes et les villages. À tel point que tout bâtiment qui pouvait être construit à base de bois… était fait en bois ! Maisons, échoppes ou encore églises étaient assemblées à partir de troncs et mises sur pied grâce à l’ingéniosité des charpentiers de l’époque. Bien que la plupart des édifices sont réalisés sans plan de construction, l’utilisation de ce matériau n’a pas empêché les architectes vikings et plus contemporains d’ériger de véritables chefs d’œuvre, à l’image de la légendaire église d’Heddal Stave ou de Borgund Stave.

vieille-maison-scandinave-en-bois-finlande-campagne

Un environnement 100% naturel, loin des villes urbanisées contemporaines. ©VisitFinland

Les propriétaires de maisons en bois scandinaves, faute d’argent, n’avaient bien souvent pas les moyens de traiter les surfaces extérieures. Le temps faisait son effet, si bien qu’après quelques années, une pellicule grise se développait pour résister aux intempéries et à l’usure du temps. 

Petit à petit, la peinture à pigments est devenue plus accessible pour permettre aux habitants de peigner leurs logis. Ainsi, le bois était doublement protégé, à la fois par la couche naturelle en surface du bois et par les pigments colorés. Progressivement, bourgs et villages se sont transformés en un tableau à ciel ouvert bi-chromatique : le rouge de sienne (punamulta en finnois) et le jaune ocre (keltamulta). Ces deux teintes offraient l’avantage d’être exploitées directement à partir de la terre. 

que-faire-a-stockholm-musee-village-scandinave-skansen

Une reproduction d’une maison scandinave traditionnelle dans l’éco-musée de Skansen à Stockholm. ©El mundo conmigo

Quand le béton et la brique remplace le bois

Des maisons rustiques en bois oui, mais uniquement pour le peuple. Dans les années 1900, cette nouvelle philosophie d’urbanisme commence à se répandre en Norvège, en Suède et en Finlande – le Danemark ayant déjà été inspiré par l’urbanisme de la Prusse. Le système capitaliste incite les plus fortunés à se détacher de la masse, qu’il s’agisse de la mode ou du style de vie.

Pour se distinguer des classes paysannes, ouvrières ou moyennes, les riches ornent leurs maisons en maisons en bois scandinaves de fausses fenêtres ou de fausses colonnes en pierre sur les façades. Un trompe-l’œil puisque les colonnes masquaient en réalité l’enchevêtrement des rondins derrière elles. Très rapidement, les premières habitations conçues en briques ont fleuri dans les paysages nordiques. Les maisons de maîtres, les édifices publics, les grands magasins et les premiers immeubles en dur ont bouleversé l’apparence des villes. Alors que le jaune et le rouge restaient les teintes dominantes, la palette de couleurs s’est élargie : vert, bleu, orange, rose. 

Abonnez-vous à la newsletter !

Recevez un instant nordique une fois par mois livré directement dans votre boîte mail. Un peu comme si c’était Noël toute l’année !

L’entretien régulier de ces nouveaux bâtiments représentait cependant leur principal défaut, si bien que bon nombre de constructions publiques n’étaient pas bien conservées. Ces dernières étaient laissées à nu et sans enduit, brisant de fait l’unité esthétique des cités nordiques. 

L’âge d’or du béton et de la brique au début du siècle dernier a pris fin avec l’apparition du mouvement de l’Art Nouveau. Les architectes de l’époque ne juraient alors plus que par la pierre, un matériau peu coûteux aussi abondant et plus solide que le bois. Le bois est alors devenu un marqueur de ruralité, la maison scandinave traditionnelle étant l’emblème des campagnes.

À partir des années 1930, le modernisme s’installe dans tous les pans de la société. Le mouvement Bauhaus qui a suivi a favorisé les couleurs primaires. Les façades en béton d’un blanc éclatant s’accordaient davantage à la lumière nordique. Aujourd’hui, les Scandinaves restent très attachés à leurs maisons en bois typiques, apportant gaieté et réconfort durant les longues journées d’hiver. 

kallio-helsinki-art-nouveau-bauhaus-architecture-nordique

On voit la vie en rose à Helsinki (Bauhaus). ©Matador Network

Pourquoi les maisons scandinaves sont-elles principalement de couleur rouge ?

Le pigment rouge Falun, la teinte traditionnelle issue de la terre

Au XVIIe siècle, plus de 90% des maisons nordiques étaient rouges. Vous imaginez bien qu’il ne s’agit pas là d’un fruit du hasard. En effet, une ville au centre de la Suède dénommée Falun a donné son nom à la teinte rouge bordeaux si spécifique des maisons scandinaves. Provenant directement de la terre, ce pigment avait pour but d’imiter la couleur des briques des habitations de l’aristocratie.

Cette structure de classes sociales se retrouve donc dans l’architecture nordique ; le pigment rouge de Falun pour les agriculteurs et les paysans ; les couleurs plus joyeuses pour les familles dominantes inspirées par les façades d’Europe du Sud. Durant une période, la tendance fut même d’éclaircir au maximum sa devanture pour affirmer son statut plus élevé. 

Le rouge de Falun fut progressivement remplacé grâce aux nouvelles techniques d’extraction de pigments. Dans les centre-villes, il est encore possible d’admirer les différentes nuances de jaune, de bleu, de vert ou de rose des façades. Même avec les progrès d’industrialisation, le jaune et le blanc restaient moins chers que la peinture bleue. Il n’est d’ailleurs pas rare d’apercevoir des cadres de fenêtre blancs sur une maison à dominante rouge.

maison-rouge-typique-scandinavie-porvoo-finlande

La charmante vile de Porvoo en Finlande, l’illustration parfaite du style nordique ©Jana Walks Around

Ce cocktail de maisons scandinaves magnifiquement conservées fait le lien entre le passé et le présent et permet de comprendre l’histoire des villes et villages que l’on visite aujourd’hui.

Comment choisir la couleur de peinture de sa maison en bois scandinave ?

Le style nordique rouge, jaunes et blanc

Traditionnellement, les maisons des pays nordiques étaient peintes en blanc, jaune ou rouge. En plus de la rareté – et donc du coût – de certains pigments, chaque couleur a une connotation particulière et peut faire référence à une situation financière, géographique ou professionnelle particulière.

Les maisons rouges scandinaves : la couleur rouge est la moins chère à produire. Elle était obtenue en mélangeant de l’ocre avec de l’huile de foie de morue (ou d’autres huiles végétales ou animales). Par conséquent, de nombreux bâtiments situés dans des terres agricoles ou des zones de pêche où les revenus étaient inférieurs à la moyenne étaient pour la plupart peints en rouge. C’est pourquoi tant de granges à la campagne étaient traditionnellement peintes en rouge.

Les maisons jaunes nordiques : la couleur jaune était un peu plus chère que le rouge et était également créée en mélangeant de l’ocre avec de l’huile de foie de morue.

Les maisons blanches d’Europe du Nord : le blanc était la plus luxueuse des couleurs car c’était la plus chère. Autrefois, il fallait du zinc minéral pour créer de la peinture blanche qui était très chère.

plus-beau-village-suede-smogen-maison-scandinave

A Smögen en Suède, les pêcheur n’ont que faire du Jantelagen. ©L’instant nordique

Aujourd’hui, chacun peut aisément définir la couleur de sa maison. En Suède néanmoins, la tendance au conformisme au sein des communautés incite les habitants à respecter l’uniformité chromatique de leur voisinage. On retrouve ici le code de conduite sociale de la “loi de Jante” – Jantelagen en suédois – selon laquelle personne ne doit sortir de l’ordinaire et personne n’est supérieur à personne.

Vous savez désormais – presque – tout de l’origine des maisons en bois colorées scandinaves. Pour s’émerveiller devant ces façades typiques et authentiques, L’instant nordique vous conseille de visiter les petits villages de pêche de la côte ouest suédoise – le Bohuslan -, flâner dans les rues d’Helsinki ou vous balader en Norvège du Sud ou à Bergen.

Découvrir la Finlande.

Partager cet article nordique

A propos

L’instant nordique est la destination numérique de l’actualité et de l’art de vivre scandinave et nordique. Bienvenue sur le premier blog français consacré à la culture danoise, suédoise, norvégienne et finlandaise !

Commencer ici

Nouveau sur le blog ? Cliquez ici pour découvrir le projet !

Suivez-nous :

linstant-nordique-blog-webzine-facebook instagram

Recevez la newsletter !
Les articles
tout chaud
Vos articles favoris
Vous pourriez aimer

Articles

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *