brioches-de-noel-safran-dessert-scandinave

La recette des brioches au safran de Sainte-Lucie (Lussekatter)

Dans toute la Scandinavie, le 13 décembre est une date aussi importante que Noël. En même temps que les rues s’illuminent au rythme des bougies posées sur le rebord des fenêtres, la fête de Sainte-Lucie (Luciadagen) bat déjà son plein.

En Suède et en Norvège, cette journée est célébrée avec une procession traditionnelle dans les églises et les écoles. Cette parade annuelle est toujours dirigée par un enfant déguisé en Lucie, tout de blanc vêtu dans sa robe blanche et arborant une couronne et une bougie sur la tête. Derrière, d’autres chérubins l’accompagnent, habillés de la même façon et entonnent la célèbre chanson « Santa Lucia ».

Alors que cette joyeuse file indienne avance, les enfants distribuent généralement des petites brioches au safran, les fameux lussekatter, sensés symboliser la lumière du christianisme dans les ténèbres du monde. 

Au fil des siècles, ces petits pains au safran sont devenus une icône des boulangeries nordiques début décembre, pour le plus grand bonheur des gourmands !

Aux origines, des légendes à dormir debout

Les origines de cette célébration sont diverses et variées. Certains affirment que Sainte Lucie, une martyr du IIIème siècle (« Lussi » dans les pays nordiques) s’est réincarnée en un ange vêtus de blanc, d’une couronne en papier et de bougies incandescentes sur sa tête. Selon cette légende de Sainte Lucie la martyre, elle apportait de la nourriture aux chrétiens qui se cachaient dans les catacombes en utilisant une couronne ornée de chandelles pour éclairer le chemin et lui permettre de transporter autant de nourriture que possible. Cette aide bienvenue au moment où les jours sont les plus courts coïncide avec le solstice d’hiver et aiderait donc à surmonter les longues journées sans lumière.

Au Moyen-Âge, il était de tradition de donner un petit quelque chose – un « lussebit » – au bétail pour le protéger contre toutes les puissances maléfiques qui rôdaient à l’extérieur durant la nuit de la célébration, le Lussinatt . Ainsi, des forces obscures étaient lâchés dans notre monde alors que la lumière et les ténèbres luttaient pour le pouvoir. Incarnation de ces puissances mystiques, le Lussi, une créature mi-femme mi-troll, arpentaient les rues à la recherches d’enfants égarés. Il s’agissait surtout de les effrayer pour les garder à l’intérieur et éviter qu’ils tombent malades.

Dans certaines régions d’Allemagne, c’est elle qui fait encore la distribution des cadeaux de Noël aux enfants, souvent accompagnée de Saint-Nicolas.

Avant de déguster les lussekatter, il faut pousser la chansonnette. ©Sondervik.dk

Les brioches au safran made in Sweden

Le véritable lien entre les lussekatter et Sainte Lucie remontent plutôt au XVIIème siècle. D’après l’ancien nom suédois, ces döfvelskatt (littéralement « chat du diable » en français) seraient un signe de protection du Christ.

L’adage affirmait que le diable, déguisé sous la forme d’un chat, donnait des coups aux enfants ingrats, tandis qu’une figure du Christ, représenté sous la forme d’un enfant, distribuait des petits pains sucrés à tous ceux qui s’étaient bien comportés durant l’année. Afin d’éloigner le diable, les viennoiseries étaient colorées avec des épices safran jaune, couleur de la lumière qui éloigne instantanément le diable.

On pense que c’est ainsi que les lussekatter, les petits pains au safran, sont nés. 

Après l’histoire des brioches au safran scandinaves, voici donc la recette actuelle des lussekatter qui vous aideront peut-être à (re)trouver la lumière pendant l’hiver.

Brioches

14 – 15

Cuisson

12 min

Calories

75 kcal / brioche

Idéal pour

Petit-déjeuner

Les ingrédients pour les brioches au safran de Sainte-Lucie (14 brioches)

  • 150 g de beurre
  • 5 dl de lait
  • 50 g de levure fraîche (ou un sachet de levure en poudre)
  • 2 oeufs
  • 150 g de sucre (gros grains de préférence)
  • 500 g de farine
  • 0,5 g de safran moulu
  • 30 raisins secs
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 1 pincée de sel

La recette des brioches moelleuses au safran

Étape 1.

Dans une casserole, faîtes fondre le beurre.
Incorporez le lait, la levure et le safran et retirez du feu.
Ajoutez le sucre et mélanger. 

Étape 2.

Dans un grand bol, incorporez les 2 œufs et versez le mélange.
Ajoutez la farine et le sel et mélanger pour former une pâte collante.
Démoulez sur une surface légèrement farinée et pétrissez jusqu’à ce que la pâte soit lisse et élastique, environ 5 à 10 minutes.
Laissez reposer 45 minutes (la pâte à brioche doit doubler de volume).

recette-brioche-noel-saffran

Créativité autorisée pour donner vie à vos lussekatter. ©Pinterest

Étape 3.

Divisez la pâte en 14 portions égales.
Étirez le premier morceau de pâte jusqu’à en obtenir un fil ressemblant à une baguette de pain.
Ramenez une extrémité vers le milieu et faîtes de même avec l’autre extrémité, formant ainsi un S.
Répétez l’opération avec toutes les portions de brioche.
Laissez reposer les petits pains recouverts d’un torchon pendant encore 15 à 20 minutes. 

Étape 4.

Décorez les petits pains avec des raisins secs à chaque extrémité du S.
A l’aide d’un pinceau, badigeonnez légèrement le jaune d’œuf sur le dessus de la pâte.
Enfournez les petits pains à 200°C pendant 10 à 12 minutes (ils doivent être dorés à la fin de la cuisson).

lussekatter-brioches-au-safran-nordique

L’instant gourmand.

Partager cet article nordique

A propos

L’instant nordique est la destination numérique de l’actualité et de l’art de vivre scandinave et nordique. Bienvenue sur le premier blog français consacré à la culture danoise, suédoise, norvégienne et finlandaise !

Commencer ici

Nouveau sur le blog ? Cliquez ici pour découvrir le projet !

Suivez-nous :

linstant-nordique-blog-webzine-facebook instagram

Recevez la newsletter !
Les articles
tout chaud
Vos articles favoris
Vous pourriez aimer

Articles

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. La recette traditionnelle du glögg, le vin chaud scandinave de Noël - […] de Noël réserve son lot de réjouissances séculaires : les premiers flocons de neige, les lussekatter, les lumières scintillantes…
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *